Si votre quotidien vous paraît pauvre, ne l’accusez pas.

Accusez-vous vous-même

de ne pas être assez poète

pour appeler à vous ses richesses

 

Rainer Marie Rilke

Lettre à un jeune poète

1903